Kerbernier : 50 ans de solidarité

mercredi 21 avril 2010
par  Parlons-en !
popularité : 7%

1960-2010

JPEG - 512.3 ko Deux anniversaires marqués du sceau de la solidarité conduisent notre journal à mettre les projecteurs sur Kerbernier, cité à la voix plutôt discrète dans le concert polyphonique qu’est le quartier Bellevue. D’autant plus que malgré le volume imposant de son urbanisme et sa densité démographique, aucune signalétique n’identifie son territoire, bordé par l’avenue Le Gorgeu, les rues Kermenguy, Vannetais, Professeur Langevin.

Voilà 50 ans en effet, courant de l’année 1960, que la ville de Brest et son Office HLM accueillaient dans les 714 appartements HLM les premiers locataires de Kerbernier dont une large majorité habitait depuis les bombardements de 1944, les baraques installées notamment sur le Bouguen et le Bergot. Et c’est cette même année, sans tarder, le 10 juin 1960 que quelques habitants, pionniers du « vivre ensemble », fondaient l’Amicale des locataires de Kerbernier.

Modérer les loyers et charges, pallier aux vices de construction, notamment contre les infiltrations d’eau par les portes fenêtres, sans volet, aménagements des espaces publics … autant de revendications qui sont portées et soutenues par une large partie de la nouvelle population. Au-delà de l’urgence et de la légitimité de ces interventions, l’Amicale est également à l’initiative d’un bulletin d’informations, « l’ÉCHOTIER des Locataires de Kerbernier », de rencontres festives et conviviales qui tissaient des forts liens de voisinage. Autant de solidarités au quotidien qui sont toujours vivaces au cœur de la mémoire de ces premiers habitants dont certains sont restés fidèles à Kerbernier.

JPEG - 612.7 ko Marguerite Boucher est l’une de ces témoins de ce demi-siècle de fraternité. Discrète, souriante et toujours sur la brèche, Marguerite évoque non seulement la mobilisation des locataires avec l’aide de la CNL lors de la rénovation très conséquente des 714 logements dans les années 85-90 (isolation thermique, fermetures de loggias, salle d’eau …) mais aussi l’investissement de l’Amicale dans l’aide aux devoirs pour les enfants de Kerbernier et l’organisation de repas et sorties familiales pour les proches de l’Amicale.

Et aujourd’hui, au 2 rue de Penthièvre, une trentaine d’habitants, en majorité retraités se retrouvent chaque semaine dans un local coquet et chaleureux pour taper la belote, ou se creuser les méninges au scrabble ou fêter un anniversaire.

Cependant, c’est avec une certaine nostalgie et une pointe de déception que madame Boucher, tout comme ses fidèles membres de l’Amicale, mesdames Bellec, Marchand , Calvez, Sudre, Le Bihan, Becam regrettent que les nouvelles générations de locataires ne ressentent pas l’envie et le besoin de nouer des relations de solidarité, de vie associative. Mais, fidèles à leur parcours et pour fêter les 50 ans de Kerbernier et de l’Amicale, mesdames Boucher et Marchand se proposent d’organiser, courant du mois de juin un apéritif festif, ouvert à tous les résidants et tourné également vers l’avenir.

Aujourd’hui :

JPEG - 406.2 ko Kerbernier qui est apprécié, pour ses loyers relativement accessibles, ses larges espaces verts agrémentés de jeux pour enfants et ados, est de plus en plus un lieu d’étape où l’on pose les valises au cours d’une vie familiale, professionnelle avec tous les aléas que chacun peut rencontrer. Monsieur et madame Guillaume qui ont bourlingué pendant leur vie active, entre les Côtes d’Armor et Brest, goûtent aujourd’hui le temps de la retraite. Leur port d’attache c’est aujourd’hui Kerbernier et ce, depuis 2004. Les Guillaume apprécient leur quartier où se déroulent leurs journées entre leur domicile, la place Napoléon pour les courses, la place de Metz pour taquiner le cochonnet et rencontrer les copains boulistes. Et tandis que madame se plonge à domicile dans ses passionnantes lectures, son docker de mari (trente ans au port) se plait à rendre service au voisinage, en signalant aux services de l’OPAC l’intérêt de la pose d’une barre d’appui pour l’accessibilité, les pannes d’ascenseurs, et à donner un coup de mains à une personne âgée et à ses voisins de toutes origines.

Ainsi vit Kerbernier au quotidien. N’hésitez pas à quitter la trépidante avenue Le Gorgeu pour venir flâner et tailler une bavette dans ses rues calmes qui fleurent bon la Bretagne : Cornouaille, Trégor, Léon, Penthièvre.

Kerbernier en chiffres

Le personnel de BMH qui gère au quotidien l’accueil et la maintenance de Kerbernier, nous a reçu avec une grande disponibilité et communiqué quelques données statistiques et des photos.

Nombre et surface des logements :

715 logements du T1 au T6 de 28 m2 à 97 m2

Loyers + charges :

228 euros pour un T1 à 539 euros pour un T6.

Age des habitants :

Environ 1500 locataires allant de 22 ans à plus de 75 ans. Rotation :

En 2008 une centaine de logements sur 714 ont changé de locataires. Des réservations pour le personnel de la Marine explique cette importante rotation.

R. Manceau


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30