L’esprit du temps d’Issouf Diero

mercredi 4 mars 2015
par  Nelly Landré
popularité : 11%

L’artiste plasticien burkinabè Issouf Diero est invité par la mairie de Brest pour une exposition à la Maison de la Fontaine du 20 mai au 16 juin 2015. Lors de sa venue, il proposera, outre cette exposition, des ateliers de découverte et d’initiation aux arts africains ainsi qu’un spectacle. Son projet s’intitule L’esprit du temps.

Pour la mise en place de ses ateliers, Issouf Diero utilise des objets en plastique tels des pneus, des bidons, des bouteilles… ou en ferraille. Le papier, le bois, le matériel électronique ou tout autre objet dont vous ne vous servez plus mais auquel vous aimeriez donner une seconde vie pourront servir pour la réalisation d’œuvres.

La collecte aura lieu à partir du mois de mai. Si vous pouvez déjà prévoir les objets que vous aimeriez utiliser, les endroits de dépôt de matériel vous seront donnés ultérieurement.

JPEG - 389.6 ko

L’artiste au cœur du projet.

L’artiste, au cœur de ce projet, travaille essentiellement sur la récupération de matériaux afin de leur donner une seconde vie. Il utilise des pneus, des sacs plastiques, des bidons, etc. Il est soucieux de sensibiliser le public aux pratiques artistiques et de leur transmettre son art. Il a l’habitude de travailler avec les enfants dans les écoles ou dans son quartier de Colma à Bobo-Dioulasso.

Avec le spectacle L’esprit du temps, issouf Diero veut raconter son histoire qui est également celle de l’Afrique et des thèmes qui poussent ses artistes à continuer de créer : la transmission, la liberté, la justice, le passé et l’amélioration du futur. Ce spectacle propose un regard contemporain sur l’Art en Afrique en mêlant peinture, sculpture, musique, chant, danse et slam. L’exposition de la maison de la Fontaine regroupera des sculptures, peintures et photographies de l’artiste.

"L’idée de cette exposition est de montrer ma vie d’artiste au quotidien, dans mon quartier, là où mes œuvres prennent vie. …" Afin de mieux transmettre son message, Issouf Diero propose d’encadrer des ateliers découverte. Il a l’habitude de mener des projets de sensibilisation artistique, environnementale, de récupération puis de création en commun avec des enfants. Ces derniers peuvent ainsi échanger avec l’artiste à propos de son art, de ses conditions de création et de l’Afrique de l’Ouest aujourd’hui.

Le choix de Bellevue.

L’association Yiriba se charge de coordonner la venue d’Issouf Diero à Brest et de diffuser ce projet participatif. Elle a choisi Bellevue pour sa mise en place car le quartier est riche d’une population diverse, de ses écoles, de ses structures culturelles et sociales. Bellevue bénéficie également d’une programmation culturelle dans laquelle L’esprit du temps peut s’insérer. L’association s’est tournée vers la maison de quartier qui, en plus de d’être un lieu de création et de diffusion artistique, a une mission d’éducation vers les jeunes.

JPEG - 487.1 ko

Des actions sont donc envisagées avec l’artiste. Celles-ci s’organiseront en plusieurs temps sur la période du 19 mai au 21 juin avec une intensité particulière le 14 juin lors de la fête sur les rives de la Penfeld :

  • une grande collecte d’objets destinés à être jetés mais dont les habitants voudraient qu’ils aient une seconde vie
  • des ateliers d’arts plastiques à destination des scolaires, des jeunes du centre social et du patronage laïc
  • des ateliers à destination des habitants de Bellevue seront organisés le 6 juin lors du Brest Sport Tour et le 14 juin après midi lors de la fête sur les rives. Des œuvres de ces ateliers seront ensuite exposées dans le quartier (commerces, mairie ou plein air)
  • des ateliers enfants se feront aux Bahamas. Ceux-ci seront visibles par tous grâce à une vue sur rue
  • une résidence de création artistique du spectacle L’esprit du temps créé par Issouf Diero au Burkina Faso et remis en scène ici avec des artistes locaux une prestation sur scène du spectacle l’esprit du temps lors de la journée du 14 juin.
  • une exposition dans toutes les structures qui auront participé aux ateliers de toutes les œuvres créés par les jeunes sur cette période durant les ateliers : la maison de quartier, le centre social, le patronage laïc ainsi que dans le hall de la mairie et sans doute des œuvres en plein air.

Les dates, les lieux de dépôt d’objets seront précisées ultérieurement. La communication devrait se faire par le biais des structures partenaires ainsi que par une diffusion de flyers, d’affiches et par un relais de la presse locale.


Portfolio

JPEG - 354.9 ko JPEG - 512.7 ko JPEG - 140.5 ko

Agenda

<<

2018

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031