La maison de quartier fêtera bientôt ses 40 ans

vendredi 13 octobre 2017
par  Parlons-en !
popularité : 100%

Affiliée à la Fédération Léo Lagrange, la Maison de quartier de Bellevue affiche de façon forte son ancrage dans ce mouvement d’éducation populaire qui intervient dans les domaines de l’éducation, de la jeunesse et de la formation. Le projet associatif de la Maison de quartier de Bellevue est l’œuvre commune de ses bénévoles et salariés. Les actions mises en place visent à créer des opportunités de brassage social, à favoriser les rencontres, les échanges et le partage. Elles s’adressent à tous les publics, quels que soient le milieu social, l’origine ou la culture. L’attention aux plus démunis reste cependant une priorité. L’équipe de la Maison de quartier compte actuellement 20 salariés, dont 15 permanents. JPEG - 933.4 ko

Historique

L’association a été créée en 1978 et fêtera l’année prochaine ses 40 ans. Son activité était principalement développée au départ en direction des enfants et des jeunes (centre de loisirs et accueil jeunesse), ainsi qu’autour d’ateliers socioculturels. Depuis, la Maison de quartier n’a cessé d’étoffer ses champs de compétences au travers de nouvelles activités : En 1997, développement d’un secteur animation culturelle et création de l’Espace Léo Ferré. En 2001, développement d’actions autour du multimédia. En 2002, démarrage d’un secteur insertion avec l’action Agir [*], destinée à un public allocataire de minima sociaux. Plus récemment, depuis 2014, développement d’activités en direction de publics seniors.

Activités

Lorsqu’on évoque la Maison de quartier de Bellevue, on pense immédiatement à l’animation jeunesse. Il est vrai que ce secteur d’activité a toujours été une priorité pour l’association et plus d’un tiers des adhérents a moins de 18 ans.

Jeunesse

L’Espace Jeunesse de la Maison de quartier accueille adolescents et jeunes à partir de 10 ans. Cet accueil se compose en deux parties :

  • — un espace, ouvert à tous et d’accès libre, favorisant le mixage social, les rencontres, le dialogue, la détente mais aussi l’émergence de projets ;
  • — des activités plus structurées (sorties, ateliers, projets jeunes…) réparties sur l’ensemble de l’année mais néanmoins plus fréquentes durant les mercredis, samedis et vacances scolaires.

Culture

L’animation culturelle tient également une place importante dans l’équipement avec l’Espace Léo Ferré, petite salle circulaire accueillant en moyenne 4 000 spectateurs par an autour d’une programmation basée essentiellement sur les musiques actuelles. Un studio de répétition et d’enregistrement accueille chaque semaine musiciens amateurs ou confirmés, avec la possibilité de réaliser des maquettes.

Vie du quartier

La Maison de quartier s’investit par ailleurs dans des temps forts à l’échelle du quartier (Dimanche au bord de l’eau, Noël casse la Baraque…) ou de la ville (les Rencontres Brestoises de la BD, les Renc’Arts Hip Hop…). Chaque semaine, de nombreux ateliers socioculturels sont proposés soit directement par la Maison de quartier (cours de musique, d’informatique, poterie…), soit par des associations hébergées (yoga, photo, danse, gym, arts plastiques…). De la jeunesse aux seniors, l’action de la Maison de quartier se veut multi-publics. Avec une constante : participer à la qualité du vivre ensemble sur le territoire par la mise en place d’actions à visées éducatives.

[*] Depuis 2002, l’association pilote également le dispositif d’insertion sociale Agir. Ce dispositif propose à un public relevant des minima sociaux (RSA principalement) un accompagnement renforcé ayant pour visée d’enclencher un parcours d’insertion. Il repose à la fois sur des ateliers collectifs et un suivi individualisé des bénéficiaires.