Le recyclage des textiles

mardi 13 mai 2014
par  H. Despré
popularité : 100%

J’ai quoi à vider dans ma maison ?

Une maison à vider, des placards engorgés ? Que faire des vêtements ou des chaussures qu’on n’utilise plus ? On les a aimés, mais le temps passe.

  • Ils sont en bon état et c’est assez facile d’imaginer qu’on peut les céder à une association caritative.
  • Ils sont usagés, démodés mais portables, enfin peut-être mais peut-être pas, le doute est permis. Poubelle, pas poubelle ?
  • Ils sont carrément hors d’usage en raison de déchirures, de taches ou de décolorations.
  • Ce sont aussi des tissus disparates, pièces et chutes amassées au fil des ans, draps, couvertures, taies, pelotes de laine non terminées, nappes, serviettes, rideaux, de la maroquinerie. Rien n’est de la même matière. Du coton, du synthétique, du cuir.

Voilà une montagne d’effets à évacuer, que faire maintenant ?

Nous voilà avec plein de tas différents qu’il va falloir porter à droite à gauche en fonction de la nature et de l’état des frusques, avec le risque de se voir refuser nos baluchons ou de trouver porte close. Et la plupart des sacs termineront leur course à la déchetterie, en fumée sans doute, ce qu’on voulait éviter.

Une voie plus simple et citoyenne qui plus est

Près de chez nous, répartis sur le territoire de la communauté de Brest métropole océane, plus de 50 conteneurs acceptent à toute heure tous les tas de chiffons que nous avons sortis de nos placards. En déposant dans ces lieux ces articles, nous agissons pour l’économie sociale et solidaire et participons à une démarche responsable : Abi29, association au bénéfice de l’insertion dans le Finistère, en partenariat avec le Relais (Emmaüs), se charge de la collecte périodique dans les conteneurs et ce faisant, assure 3 missions :

  • Elle accompagne des personnes éloignées de l’emploi par un CDD de 6 mois renouvelable une fois, favorisant leur réinsertion socio-professionnelle et luttant contre leur précarisation.
  • Elle collecte pour l’ensemble du Finistère dans les points Relais dans un but de recyclage de la matière première,
  • Elle remet en circuit des vêtements et chaussures qui le méritent par la vente d’occasion à petits prix en boutiques.

Trois missions auxquelles nous pouvons contribuer en suivant quelques consignes simples

  • Il ne faut pas que les articles soient souillés (sang, urine, cambouis, huile, produits toxiques ou irritants) mais il n’est pas nécessaire qu’ils sortent du pressing.
  • Enfermer les articles dans des sacs à poubelle bien fermés de sorte qu’ils ne s’éparpillent pas lors de la collecte.
  • Faire des sacs pas trop gros pour qu’ils puissent entrer facilement dans les conteneurs.
  • Faire des sacs séparés en fonction de l’état des articles :
  • un sac pour ce qui est sans aucun doute réutilisable en l’état,
  • un sac pour les articles usagés et pour lesquels on ne sait pas,
  • un sac pour ce qui est absolument hors d’usage et, de façon évidente, sera transformé.
  • Il n’est pas utile d’indiquer le contenu des sacs. Si nous faisons cela, la collecte et le tri qui suivront seront d’autant plus efficaces et les personnes qui en sont chargées nous seront reconnaissantes. Les conteneurs pourront être vidés plus rapidement, plus fréquemment.

Les conteneurs à Bellevue

Place des Fusillés

Les conteneurs de la place des Fusillés (église du Bouguen) sont supprimés.

Rue de Gascogne

Il est possible de visualiser les points de collecte des tissus via le site Ourecycler.fr.

Cas particulier

Imaginons que nous ayons essentiellement des vêtements en bon état à céder. Nous pouvons alors directement les porter (en sacs) dans les locaux d’Abi29. Il suffit de prendre contact téléphoniquement pour convenir d’un horaire adapté à chacun (voir les coordonnées en bas de cette page).

Que deviennent ces articles ?

Parmi les 2000 tonnes collectées en Finistère, Abi29 peut en traiter 500. Environ 450 tonnes sont inexploitables dans leur état et sont recyclées en chiffonnage (chiffons pour l’industrie) et en matériau d’isolation thermique et phonique tel que le Métisse. Dix pour cent, soit 50 tonnes s’avèrent être des vêtements ou chaussures en bon état. Ils sont dirigés vers l’une des 5 boutiques de vente de vêtements d’occasion à prix modérés. Les 1500 tonnes restantes sont cédées au Relais.

Abi29

Abi29 née en 1997 avec l’appui du Secours catholique, du Conseil départemental et de la Direction du travail (Direccte) crée des boutiques de vente de vêtement d’occasion à Douarnenez, Pont-L’Abbé et Audierne. Trois personnes en insertion et quelques bénévoles travaillent alors autour d’un encadrant. En 2002 - 2003 Abi29 crée l’association Inservet, association entreprise d’insertion par le vêtement qui assure la collecte et le tri par le biais de son atelier d’insertion du sud Finistère. Elle emploie des personnes plus capables d’autonomie tels que les conducteurs de véhicules se chargeant de la collecte. La filière du recyclage des tissus se développe. Des points de collecte sont installés qui reçoivent des conteneurs. Il en existe aujourd’hui 55 sur le territoire de Brest métropole océane. Leur nombre augmente régulièrement. De 2007 à 2010 le recyclage des textiles s’organise au niveau national tandis qu’un partenariat s’établit avec les communautés de communes. Cela donne aux personnes en insertion l’opportunité de découvrir certains métiers au contact de ces partenaires. Les deux associations s’inscrivent alors dans le mouvement de l’économie sociale et solidaire œuvrant autour de la récupération des textiles en appui du réseau de La fibre solidaire. Lorsqu’un incendie détruit l’entrepôt et les véhicules d’Inservet, Abi29 reprend à sa charge toute la collecte du département. Inservet redirige son activité sur les boutiques de vêtements d’occasion. Aujourd’hui, Abi29 assure du travail à 23 salariés en insertion encadrés par 8 permanents.

Au-delà de ses 3 missions, Abi29 s’attache à faire appliquer les règles sociales du vivre ensemble : respect, solidarité, partage, entraide, tolérance et bientraitance. A nous de respecter le peu de contraintes favorables à l’amélioration du recyclage.

La plupart des informations ci-dessus sont issues d’une rencontre avec Sylvie L’Helguen, directrice d’Abi29 et d’Inservet et de César Mouchet, encadrant pour le nord Finistère que je remercie pour leur accueil aimable.

Hubert Despré.

Contact : Abi29

24, rue de l’Eau blanche - 29200 BREST

Téléphone : 02 98 45 53 81

Courriel.