Les castors de Kergoat

mercredi 21 avril 2010
par  Parlons-en !
popularité : 48%

En 1966, à l’initiative de quelques brestois déterminés à construire eux-mêmes leurs maisons « Castors », et le bouche à oreille aidant, est créée la SAC « les Genêts » (Société Anonyme Coopérative) forte de cinquante adhérents. La machine est mise en route : démarches administratives et recherche d’un site.

Sur proposition de la ville, un terrain escarpé en périphérie de Kergoat au-dessus de l’anse de la Penfeld est accepté. Cinquante pavillons individuels avec jardins y seront bâtis, entourés d’espaces verts et d’aires de jeux, où tout sera fait pour qu’ils constituent un véritable village. Le 28 mars 1968, lors d’une sympathique cérémonie, la première pierre est posée.

Terrassement, gros-œuvre, couverture, escaliers, étanchéité, plâtrerie et carrelage sont effectués par des entreprises. Sous la conduite de responsables de chantier, tout le reste des travaux est réalisé par les adhérents. Pour beaucoup, ils deviendront experts en menuiserie, plomberie, électricité et autres travaux. Les repos hebdomadaires, les dimanches et les vacances sont sacrifiés dans la bonne humeur durant deux ans et demi. Le rêve de chacun devient réalité : les maisons apparaissent les unes après les autres. En 1969-70, l’aventure se termine avec l’emménagement progressif des pavillons. Le nouveau quartier s’anime. Chacun termine l’aménagement de sa maison et de son entourage, les prêts de matériels et les conseils entretiennent les contacts. Progressivement, les jardins vont se garnir de fleurs et de légumes. Le centre commercial de Kergoat n’est pas très loin. L’école Jean Perrin toute proche accueille les enfants en maternelle et primaire, quant aux plus grands, ils vont au collège de Kerhallet.

« Un village dans la ville est né ! ».

Annick et Claude Bouchard

JPEG - 289.4 ko JPEG - 306.6 ko