Plénière du 11 mai 2016 : géoarchitecture

mercredi 1er juin 2016
par  Yannick Le Deun
popularité : 5%

Le 11 mai, le CCQ s’est réuni en séance plénière avec comme seul point à l’ordre du jour la présentation du travail des étudiants en géoarchitecture sur la mise en couleur du quartier.

Cette étude sur le quartier de Bellevue avait fait l’objet d’une commande passée à l’institut de géoarchitecture de Brest par le service Conseil architectural et urbain de Brest métropole. Elle s’inscrivait dans la réflexion globale « couleurs dans la ville ».

Le nombre de participants à la réunion était conséquent : 27 membres du CCQ éraient présents, 27 étudiants et 10 autres personnes dont des personnes qui avaient été interrogées dans le cadre de l’enquête.

Après un rappel de la commande de Brest Métropole, le travail des étudiants a été présenté. Celui-ci a débuté par une prise de connaissance du quartier au travers de parcours commentés et d’entretiens semi-directifs avec des habitants (13 au total, de profils variés), pour la plupart résidents dans le quartier depuis de nombreuses années.

Il en ressort une opinion générale plutôt positive sur le quartier : diversité générationnelle et sociale, nombreuses commodités, espaces verts bien entretenus, dynamique culturelle (centre social, maison de quartier, PL Bergot…).

Des points de vigilance ont cependant été mis en évidence : sentiment de paupérisation et de dégradation, image extérieure du quartier négative, peu d’implication des habitants et de relations entre voisins.

Quelques éléments de prospective ont été mis en avant :

  • accélération de la rotation de la population : beaucoup de personnes âgées ont plus de 90 ans
  • réflexion à avoir sur les enseignes commerciales, voire sue une future arrivée du tram
  • idée qu’un patrimoine est en train de se constituer (50 ans de Bellevue, animations…)

Quelques réflexions sur le cadre bâti  :

  • la question des tours : leur obsolescence, « trop de béton », le manque d’entretien (hors BMH dont les réhabilitations sont appréciées)
  • la place Napoléon III à retravailler
  • les cheminements piétons à valoriser

Enfin, les personnes interrogées se sont exprimées sur la question des couleurs, objet de l’étude. Elles se sont montrées plutôt enthousiastes, désireuses d’un quartier visuellement beau.

Quelques réserves, cependant ont été exprimées :

  • la couleur n’est pas une fin en soi
  • pas de badigeonnage
  • importance de la qualité des matériaux utilisés.
  • des idées ont été exprimées : fleurissement, fresques et trompe l’œil, mobilier urbain.

Après cette présentation, les propositions des étudiants ont été projetées et mises à disposition des participants.

PDF - 2.5 Mo

Les réactions des participants ont été plutôt positives. Les réserves qui se sont exprimées sont, pour la plupart, celles qui sont apparues lors de la consultation d’habitants.

Quelques remarques complémentaires :

  • attention à ce que l’excès de couleurs ne nuise à l’unité des décisions de l’importance de la mise en couleurs ont un impact sur la vie des gens : il faudra les associer.
  • à noter un échange de quelques minutes sur les droits et devoirs des propriétaires en matière de ravalement. Ils semblent assez méconnus et mériteraient sans doute d’être rappelés d’une manière ou d’une autre.

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031