Une classe culturelle au collège de Kerhallet

vendredi 13 juin 2014
par  Parlons-en !
popularité : 8%

Le collège de Kerhallet mène cette année deux projets d’envergure auprès de deux classes de 5e. Le premier, mené par Bertrand Gallic et Bénédicte Rolland a permis à plusieurs groupes d’élèves de réaliser une bande dessinée. Monsieur Colin et madame Le Berre mènent un autre projet d’importance avec la classe culturelle.

Comment intéresser les collégiens de cet âge lorsqu’ils n’ont pas beaucoup d’opportunités pour la culture et leur permettre de rentrer de plein pied au collège ? C’est la problématique à laquelle le collège a souhaité répondre. Initié par l’équipe de Direction, des professeurs se sont investis pleinement en alliant leur professionnalisme et leurs passions.

JPEG - 351.8 ko

Madame Le Berre, professeur de lettres et monsieur Colin, professeur d’anglais se passionnent par ailleurs pour le cinéma et ont voulu faire découvrir à une classe de 5e le maximum de domaines culturels, de formes d’arts en faisant appel à des experts dans plusieurs domaines artistiques. Ils ont pour cela travaillé avec la Carène, le musée des Beaux Arts, ils ont participé au festival longueur d’ondes et à celui du festival du court métrage… Un deuxième objectif était de faire travailler l’oral aux élèves de manière différente et de leur faire exprimer par des mots ce qu’ils peuvent ressentir.

Un après midi banalisé par semaine permet aux élèves de, non seulement, découvrir différentes formes d’arts, mais aussi de connaître les différents métiers liés à l’art. Ils peuvent travailler ce projet dans chacune des disciplines enseignées mais aussi avec les deux professeurs réunis dans la même classe pendant une heure. De plus, cette organisation permet les sorties du collège pour un travail spécifique. C’est ainsi que ces élèves ont pu se rendre au cinéma (Plougastel ou Landivisiau) pour visionner, manipuler un film, travailler sur les différents métiers que l’on y exerce. Le parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF) étant obligatoire dans les programmes de 5e, les élèves ont, par exemple, interviewé des personnes différentes dans ces structures. Ceci constitue pour eux un premier pas dans le monde du travail.

Le partenariat avec les bibliothèques de Brest permet aux élèves de faire tant un travail de recherche sur un film qu’ils vont devoir visionner que de monter une exposition photos, ce qu’ils ont fait dans le cadre du festival pluie d’images. Pour cette partie du projet, le labo photo du collège a été remis en service.

JPEG - 573.8 ko Occuper seuls le cinéma de Plougastel afin d’y découvrir les différents métiers tout en s’exerçant à l’interview, en travaillant sur une bande son, se rendre à Passerelle qui propose une exposition organisée par la Carène sur l’expérimentation de sons, participer à l’enregistrement d’une émission de radio à Fréquence Mutine, participer à une classe presse qui travaille cette année sur le thème de l’innovation pour un concours de journalisme sont autant d’activités, toutes liées entre elles qui permettent aux élèves de développer des compétences transversales. Pour compléter ce projet, un concert est programmé à la Carène et une visite du Télégramme prévue à Morlaix d’ici la fin de l’année scolaire.

JPEG - 263.5 ko

Ce projet, qui s’est affiné cette année doit encore se renforcer dans l’avenir, notamment en augmentant le nombre de classes concernées. Ces élèves, de par leurs habitudes de travail différentes ont moins de problèmes de discipline, sont plus autonomes. Ils ont appris à se comporter en groupes, à prendre des initiatives. La curiosité développée par ces activités culturelles leur donne une ouverture d’esprit, un rapport différent à l’adulte. Ils sont maintenant demandeurs dans ce projet.

Pour Philippe Dugenet, Principal, ce projet ainsi que celui concernant la BD est particulièrement pertinent sur deux points :

  • ils permettent de développer des compétences transversales.
  • le collège souhaite densifier ses partenariats : on peut citer par exemple la pertinence du travail avec la maison de quartier quand elle propose au collège d’y présenter un groupe de hip hop, ou qu’elle l’invite à participer très activement au festival Mix’arts. (présentation interactive des productions des projets BD ou classe culturelle).
  • Ces projets voient le jour grâce à l’aide au financement de différents partenaires (CUCS, BMO, PEL).

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30